Bois

Le bois est un tissu végétal (le xylème) qui joue un double rôle chez les plantes vasculaires : conducteur de la sève brute et tissu de soutien qui donne leur résistance aux tiges.



Catégories :

Bois - Matière première végétale - Architecture d'intérieur

Définitions :

  • grumes, bois scié, copeaux ou bois de calage, avec ou sans écorce. (source : dictionnaire.sensagent)
  • bois, dont la sciure de bois et les copeaux, les plantes ligneuses à l'état sec ou naturel. Les bois ou plantes ligneuses peints, imprégnés ou ayant subi un autre traitement ne peuvent être utilisés pour la production de fumée. (source : fao)
  • Matière ligneuse et compacte des arbres, se dit de la partie constituant l'écorce d'un tronc. (source : truffaut)
Plusieurs états du bois: arbres, produits de première transformation (bûches) et de seconde transformation (banc, cagettes).
Plusieurs états du bois : arbres, produits de première transformation (bûches) et de deuxième transformation (banc, cagettes).

Le bois est un tissu végétal (le xylème) qui joue un double rôle chez les plantes vasculaires : conducteur de la sève brute et tissu de soutien qui donne leur résistance aux tiges. Il sert aussi quelquefois de tissu de réserve.

C'est un matériau apprécié pour ses propriétés mécaniques, pour son pouvoir calorifique et une matière première pour l'industrie chimique, qu'on tire essentiellement du tronc des arbres et des bambous. Il a de nombreux usages dans le bâtiment et l'industrie et comme combustible.

La norme NF B 50-003 (vocabulaire du bois) le définit comme «un ensemble de tissus résistants secondaires (de soutien, de conduction, et de mise en réserve) qui forment les troncs, branches et racines des plantes ligneuses. Issu du fonctionnement du cambium périphérique, il est situé entre celui-ci et la mœlle».

Un bois est aussi un lieu planté d'arbres, le plus souvent de petite superficie (par opposition à une forêt, qui désigne une grande étendue boisée).

Porte en bois sculpté. Tachkent
Porte en bois sculpté. Tachkent

Botanique

Structure

Le bois est composé de différents types de tissu végétaux : tissu vasculaire, fibres, parenchymes de réserve.

Coupe transversale d'un tronc d'arbre
Coupe transversale d'un tronc d'arbre

La disposition des tissus, la forme et la taille des cellules est appelée plan ou rayon ligneux.

Celui-ci est caractéristique de chaque essence. Par exemple, il donne ce qu'on nomme «la maillure», qui est l'aspect de la coupe radiale du bois (coupe longitudinale dans le sens du rayon de l'arbre). Cette maillure est caractéristique chez le Chêne, Le Hêtre, Le Platane ou encore le Niangon et l'Acajou.

L'orientation générale des cellules et des fibres est dans le sens axial, qui détermine le «fil du bois».

Composition chimique

Le bois est formé essentiellement de matières organiques (cellulose et lignine) et d'un faible pourcentage (de 1 à 1,5%) d'éléments minéraux. Il contient aussi une part d'humidité variable.

Pour le bois on parle le plus souvent de taux d'humidité noté H%, dite humidité sur sec (comparé au bois anhydre). On peut aussi parler de siccité, dite humidité sur humide. Le taux d'humidité varie de 50 à 100% pour le bois saturé (bois vert), de 10 à 20% pour le bois séché à l'air, et 10% et moins pour le bois séché artificiellement (par air chaud climatisé, pompe à chaleur ou vide essentiellement).

Il existe trois types d'eaux dans les bois :

  1. L'eau libre, c'est l'eau qui est présente dans le bois vert. Schématiquement, c'est l'eau qui est contenue dans l'éponge. Lors de l'évacuation de cette eau, le bois ne prend pas de retrait.
  2. L'eau liée, c'est l'eau qui entre dans la composition des fibres. C'est celle qui provoque le retrait lors du séchage. Pour notre éponge, il s'agit de l'eau qui est contenue dans la matière mais que nous ne pouvons pas essorer. Lors du séchage, c'est l'eau qui est retirée entre 30% et 0% d'humidité.
  3. L'eau de constitution, c'est l'eau qui entre dans la composition chimique des molécules du bois. Son élimination entraîne la destruction du bois (par le feu par exemple).

Propriétés physiques

Coupe de tronc d'arbre
Coupe de tronc d'arbre

Un éclat de bois est appelé une écharde.

Altérations du bois

Église de Honfleur, clocher en bois du Moyen Âge
Église de Honfleur, clocher en bois du Moyen Âge

Attaques de champignons

Les champignons s'attaquent essentiellement à la lignine du bois mais ils peuvent aussi dégrader la cellulose. On parle fréquemment de champignons lignivores.

Les champignons attaquent le bois lorsqu'il contient plus de 20% d'humidité. Un bois sec (<20 % d'humidité) n'est jamais attaqué par les champignons.

Il existe différentes altérations qui sont soit visuelles, mécaniques ou les deux à la fois.

Beaucoup de bois résineux et feuillus bleuissent lorsqu'ils restent exposés aux intempéries. Cette altération est seulement esthétique et n'altère en rien les propriétés du bois attaqué.

En revanche, la pourriture blanche, la pourriture cubique (aspect de bois calciné brun) ou la pourriture brune sont des altérations mécaniques du bois.

La pourriture blanche est due à un champignon lignivore. En dégradant la lignine qui est jaune, le champignon laisse derrière lui la cellulose et l'hemicellulose qui sont blanches. La pourriture brune fonctionne à l'inverse, c'est la cellulose qui est attaquée.

En règle générale, l'attaque d'un bois par les champignons peut se mesurer simplement. Toute attaque est caractérisée par une perte de masse du bois. Cette perte peut aller jusqu'à 80% de la masse initiale.

Le champignon le plus connu est peut être la Mérule qui se présente typiquement sous la forme d'une grosse tâche duveteuse blanche qu'on trouve sous des sols étanches posés sur des planchers de bois qui ont été exposés à l'eau.

Attaques d'insectes xylophages

De nombreux insectes s'attaquent au bois qu'il soit sur pied, en grumes après l'abattage en forêt (xylophages des forêts) ou sec une fois mis en œuvre (xylophages de bois secs).

Ce sont les larves qui creusent des galeries dans les bois. Les insectes adultes pondent dans le bois et les larves se développent dans celui ci en mangeant ses composants. Au stade ultime de son développement, la larve devient adulte et sort de son habitat pour se reproduire. C'est à ce moment précis que l'insecte creusent le trou de sortie qu'on voit sur les bois attaqués. En général, quand on constate des bois vermoulus, l'attaque est terminée. La taille, la géométrie et la nature des vermoulures permettent de définir quel insecte a attaqué le bois.

On lutte contre ces insectes par l'application d'insecticides trempage, pulvérisation... Il s'agit là d'un traitement préventif. Pour ce qui est de la démarche curative, deux cas se présentent. Soit les bois sont encore mécaniquement viable (dans le cas d'un élément porteur) et alors un traitement curatif peut être appliqué. Il peut s'agir d'injection ou de pulvérisation après sablage. Soit les bois sont très attaqués dans ce cas il faudra les remplacer et brûler les bois infestés.

Certains bois, riches en principes actifs (insecticides, fongicides naturels), sont naturellement résistants aux attaques d'insectes. On parle d'essences naturellement durables.

Bois mangé par des fourmis de genre Camponotus
Bois mangé par des fourmis de genre Camponotus

Parmi les principaux insectes xylophages de bois secs, citons :

En France, l'occupant d'un immeuble qui constate une infestation par les termites doit le déclarer immédiatement en mairie (Loi n° 99-471 du 8 juin 1999 tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d'immeubles contre les termites et autres insectes xylophages).

Voir aussi la liste des insectes xylophages.

Il est possible de protéger le bois des altérations causées par les champignons et les insectes.

Il s'agit d'appliquer un traitement préventif qui contient une base insecticide et fongicide. Ce traitement se fait essentiellement par trempage (immersion dans un bac contenant le produit). Pour les bois de structure, le traitement obligatoire est un traitement classe 2. Le produit utilisé peut être incolore, jaune, vert ou rouge. Il peut aussi être en phase solvant ou en phase aqueuse.

Pour finir, le traitement préventif est quasi inutile si les bois utilisés sont secs. En effet, les insectes (et les champignons) s'attaquent essentiellement à des bois au dessus de 20 % d'humidité. En Europe, la France est une des seules nation à imposer un traitement préventif des bois de structure.

Défauts naturels du bois

Planche de bois avec nœud dans le coin supérieur gauche
Planche de bois avec nœud dans le coin supérieur gauche

Autre défauts du bois

Parmi les défauts courants connus du bois, il y a : la gélivure, la roulure, la lunure, "les coups de vent", l'excentricité du cœur, les poches de résine, le cœur noir ou rouge (pour le frêne et le hêtre surtout), l'irrégularité des couches annuelles, les cannelures du tronc, l'entre-écorce, le fil ondulé et torse, le bois madré ou ronceux, les broussins et la loupe.


Utilisations

Disposition typique du bois de chauffage
Disposition typique du bois de chauffage
Structure d'un bâtiment, en bois
Structure d'un bâtiment, en bois
Maison de bois en construction (Autriche, 2006)
Maison de bois en construction (Autriche, 2006)

Le bois est employé à de multiples usages et sous de multiples formes :

Economie

Production mondiale par type

La production mondiale (année 2003, source FAO) s'élève à :

Production mondiale par pays

La Russie dispose d'un quart des réserves de bois du monde[1]. Elle est le premier pays exportateur et le secteur représente 4,3 % du PIB russe[1].

Santé et environnement

Diverses huiles essentielles, gommes, résines et autres extraits de bois ont une utilisation médicinale depuis l'antiquité, de même que l'inhalation de la fumée de certains bois.

Certaines sèves ou écorces peuvent être violemment toxiques. La poussière de bois (cf. sciage, ponçage.. ) ou issues des champignons (dont moisissures), acariens ou insectes le consommant peut être un puissant allergène. Les scieurs, menuisiers, bricoleurs et quelquefois les bûcherons y sont les plus exposés, fréquemment affectés de rhinites et plus rarement d'asthme, avec rares cas d'urticaire de contact (par exemple avec le Mukali (Aninger robusta) [2]. Lorsque l'allergie est bien installée, l'asthme ne disparait plus durant le week end ou les congés[3].
Les pesticides utilisés pour le traitement du bois (fongicides, insecticides), surtout à base d'arsenic peuvent aussi être à l'origine d'intoxications et/ou d'allergies.

Symbolique


Notes et références

  1. ab Marie Jégo, «La Russie taxe ses exportations de bois pour développer son industrie» dans Le Monde du 31-08-2007, [lire en ligne]
  2. Garces Sotillos M. M. Blanco Carmona J. G. Juste Picon S., Rodriguez Gaston P. et al. Occupational asthma and contact urticaria caused by mukali wook dust (Aningeria robusta. Journal of investigational allergology and clinical immunology, 1995,5 (2) pp. 113-114
  3. Allergies respiratoires professionnelles provoquées par la poussière de bois (INRS, Document pour le médecin du travail n° 96 / 4ème trimestre 2003)

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Halte Humidité, Traitement bois ..."

L'image ci-contre est extraite du site traitement-bois-humidite-insectes-diagnostic-...

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (450 x 436 - 79 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :

Chercher sur Amazone Refaire la recherche

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Bois.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/01/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu